header-01.jpg

B2C2D2E2E3

 

 

L'Encyclopédie des ouvertures d'échecs (Encyclopaedia of Chess Openings, ECO) est une publication en cinq volumes de la maison d'édition serbe l'informateur d'échecs qui reprend les principales ouvertures connues dans le jeu. Elle utilise un code de classification des ouvertures, appelé code ECO, qui a été repris par d'autres publications et fait aujourd'hui figure de standard.

  • Volume A - 2ème édition  (1996)
  • Ouvertures de flanc et ouvertures indiennes diverses
  • 1. tout sauf 1. e4, 1. d4
  • 1. d4, tout sauf 1 ...d5, 1... Cf6
  • 1. d4 Cf6 2. tout sauf 2. c4
  • 1. d4 Cf6 2. c4, tout sauf 2... e6, 2... g6
  • Volume B - 3ème édition (1997)
  • Défense sicilienne et débuts semi-ouverts divers
  • 1. e4, tout sauf 1... e6, 1... e5
  • 1. e4 c5
  • Volume C - 2ème et 3ème editions (1981 et 1997)
  • Défense française et tous les débuts ouverts
  • 1.e4 e6
  • 1.e4 e5
  • Volume D - 3ème édition (1998)
  • Défense Grünfeld, gambit dame et débuts fermés
  • 1. d4 d5
  • 1. d4 Cf6 2. c4 g6 avec ... d7-d5
  • Volume E - 2ème et 3ème editions (1991 et 1998)
  • Partie catalane ; défenses ouest-indienne, nimzo-indienne et est-indienne
  • 1. d4 Cf6 2. c4 e6
  • 1. d4 Cf6 2. c4 g6 sans ... d7-d5

Dans l'Encyclopédie, les coups sont représentés en notation figurine, dans laquelle des pictogrammes spécialisés remplacent les initiales des pièces en langues vernaculaires. L'utilisation de figurines et d'annotations symboliques permettent la compréhension, indépendamment de la langue. Il a aussi permis la large diffusion d'une série d'encyclopédies et de monographies sur les échecs. Dans les ouvrages de l'Informateur, les variantes sont disposées dans des tables de théorie.

Les publications de cette société étaient les sources principales de matériel publié dans les années 1970-1980, ce qui leur a valu le statut de « Bible des échecs », comme peut en témoigner, par exemple, la présence de ces ouvrages dans les bibliographies de pratiquement tous les ouvrages traitant d'échecs. Cette position a toutefois décru avec l'avènement de bases de données informatiques et l'internet. La société demeure toutefois vivace à l'heure numérique. Elle s'est adaptée en offrant par exemple des produits informatiques, comme des logiciels et des CD-Rom, mais surtout les analyses très fouillées des parties. L'ancien champion du monde d'échecs, Garry Kasparov, a déclaré à son sujet « nous sommes tous des enfants de l'Informateur ».